Marie-Antoinette - Correspondances privées

















marie-antoinette-correspondances-privees-eleonora-de-grey-rédacteur en chef-Franck-Sorbier-créateur-de-mode-runway-magazine

MARIE-ANTOINETTE Correspondances Privées d'Evelyne Lever.

Mise en scène Sally Micaleff
AVEC
FABIENNE PERINEAU
LUMIÈRES: CHRISTIAN DRILLON
FILS: KIDEDO au Théâtre Classique LUCERNAIRE

MARIE-ANTOINETTE Correspondance privée d'Evelyne Lever.
Réalisé par Sally Micaleff
WITH
FABIENNE PÉRINEAU
LUMIÈRES: CHRISTIAN DRILLON
SON: KIDEDO au Théâtre Classique LUCERNAIRE

www.lucernaire.fr

VISUEL DE L'AFFICHE: TABLEAU ORIGINAL DE L'ARTISTE STREET ART EVAZÉSIR NORULESCORP (GALERIE LIGNE 13)

VISUEL DE L'AFFICHE: TABLEAU ORIGINAL DE L'ARTISTE STREET ART EVAZÉSIR NORULESCORP (GALERIE LIGNE 13)

photo-jeff-guiot-marie-antoinette-franck-sorbier-eleonora-de-grey-runway-magazine

photo-jeff-guiot-marie-antoinette-franck-sorbier-eleonora-de-grey-runway-magazine

Photo © Jeff Guiot

COSTUME: FRANCK SORBIER COUTURE

«En 1783, Elisabeth Vigée Le Brun peint le portrait de la reine Marie-Antoinette en robe de gaulle. Le tableau fait scandale et est très vite remplacé. En effet, sur cette peinture de la reine apparait en «négligé», un vêtement réservé à l'intimité. La mode connaît à Versailles d'importantes mutations, un retour à la nature et une envie de simplicité liée à l'oeuvre de Jean-Jacques Rousseau. Le costume créé pour la pièce Marie-Antoinette, Correspondances privées exprime avant tout le cadre intime dans lequel se déroule l'histoire et aussi l'idée de trousseau à savoir utiliser de camisoles anciennes de coton blanc en accumulation, un corset baleiné en toile portée sur le «négligé nouvelle version» éprouve la dignité de la reine, mais aussi la rigidité de la Cour qu’elle n’aura cessé de désirer adoucir. ”_ FRANCK SORBIER COUTURE

«En 1783, Elisabeth Vigée Le Brun peint le portrait de la reine Marie-Antoinette en robe de gaule. Ce portarait a créé un scandale et il a été rapidement remplacé. En effet, sur ce tableau, la reine apparaît «délaissée», dans un vêtement réservé à l'intimité. La mode de Versailles a un retour à la nature et un désir de simplicité lié au travail de Jean-Jacques Rousseau. Le costume créé pour la pièce Marie-Antoinette, Correspondance Privée exprime avant tout le cadre intime dans lequel se déroule l'histoire, mais aussi l'idée de trousseau, vieux camisoles de coton blanc en accumulation, un corset verticillé en toile sur le «neuf négligé version »suggère la dignité de la reine, mais aussi la rigidité de la Cour, qu'elle n'a jamais abandonné le désir d'adoucir. «_ FRANCK SORBIER COUTURE

photo-jeff-guiot-marie-antoinette-franck-sorbier-eleonora-de-grey-runway-magazine-lucernaire

photo-jeff-guiot-marie-antoinette-franck-sorbier-eleonora-de-grey-officiel-runway-magazine

Photo © Jeff Guiot

Comédienne Fabienne Perineau

“Le costume créé par Franck Sorbier est magnifique. J'ai eu le plaisir de pouvoir assister à son processus de création artistique en parlant du spectacle avec lui et de l'atmosphère que je désirais. Ensuite quand je suis venue avec ma comédienne pour le premier essai et que j'ai vu l'ébauche de la robe, j'ai été émue au larmes car j'ai eu le sentiment qu'il avait traduit mes mots en costume… » - Sally Micaleff

Actrice Fabienne Périneau
«Le costume créé par Franck Sorbier est magnifique. J'ai eu un grand plaisir d'être présent à son processus de création artistique, je parlais du spectacle avec lui et de l'ambiance que je souhaitais. Puis quand je suis venu avec ma comédienne pour le premier essayage et que j'ai vu le brouillon de la robe, j'ai été ému aux larmes car j'avais le sentiment qu'il avait transposé mes mots dans le costume ... «- Sally Micaleff

Marie-Antoinette

photo-jeff-guiot-marie-antoinette-franck-sorbier-eleonora-de-grey-officiel-runway-magazine-Fabienne-Périneau

Photo © Jeff Guiot

Actrice Fabienne Périneau

photo-jeff-guiot-marie-antoinette-franck-sorbier-eleonora-de-grey-runway-magazine-Fabienne-Périneau Marie-Antoinette

photo-jeff-guiot-marie-antoinette-franck-sorbier-eleonora-de-grey-runway-magazine-Fabienne-Périneau

Photo © Jeff Guiot

Créateur Franck Sorbier

Marie-Antoinette

Runway-Magazine-Franck-Sorbier-Eleonora-de-Gray-2017-Haute Couture-Entretien-Isabelle Tartiere-Guillaumette-Duplaix-Cover-story

Couturier FRANCK SORBIER

www.francksorbier.com

Poète rêveur, tête chercheuse exigeante, Franck Sorbier joue, sur la scène de la mode, un rôle à part, soucieux de pérenniser, coûte que coûte, la Haute Couture et son savoir-faire.
Le couturier, qui a osé «entrer en haute couture» en métamorphosant des chutes de tulle, n'a de cesse d'inventer et de «poétiser», en «gestes patients», les matières simples, précieuses, toujours nobles, de la couture: la dentelle qu'il bouillonne ou cisèle, le tulle qu'il froisse ou cloque, le crin qu'il ébouriffe, la soie qu'il presse et compresse, sa «signature» depuis ses débuts.
L'élégance raffinée de Franck Sorbier ne manque pas d'audace. Son univers personnel est dense et généreux, comme les rêves qui l'habitent. L'idéal de la couture, l'art de la vie.
En 2005 il est labellisé Grand Couturier par l'ensemble de ses paires et le Ministère de l'Industrie, et en 2010, le Ministère de la Culture et de la Communication le nomme Maître d'Art.

Poète rêveur, chercheur exigeant, Franck Sorbier joue un rôle sur la scène de la mode, soucieux de perpétuer à tout prix la Haute Couture et son savoir-faire.
Le couturier, qui a osé «entrer dans la haute couture» en transformant des chutes de tulle, n'a cessé d'inventer et de «poétiser», en «gestes patients», les matières simples, précieuses, toujours nobles de la Couture: la dentelle qu'il bouillonne ou ciselait, la le tulle qu'il s'effrite ou cloque, les cheveux qu'il ébouriffe, la soie qu'il presse et compresse, sa «signature» depuis ses débuts.
L'élégance raffinée de Franck Sorbier ne manque pas d'audace. Son univers personnel est dense et généreux, à l'image des rêves qui l'habitent. L'idéal de la couture, l'art de vivre.
En 2005, il a reçu le label Grand Couturier par tous ses pairs et le ministère de l'Industrie, et en 2010, le ministère de la Culture et de la Communication l'a nommé Master of Art.