Histoire du sac à main - INPI Treasures

















Histoire du sac à main - Trésors INPI

Histoire du sac à main - Trésors INPI.

Expertise de la couleur
Expertise de la couleur
Histoire du sac à main - INPI Treasures
/

RUNWAY MAGAZINE présente les trésors de l'INPI - des innovations dans la mode. L'Institut national de la propriété industrielle (INPI) examine et délivre les titres de propriété industrielle en France. Créé en 1951 sous la tutelle du ministère de l'Économie et des Finances, il est l'héritier des institutions qui précédé depuis la fin du 18e siècle. A ce titre, l'INPI est garant de la gestion de ces archives publiques et est ainsi devenue l'une des mémoires de l'innovation en France. Il veille sur un riche patrimoine, constitué par l'intégralité des brevets depuis 1791, des marques depuis 1857 et des dessins et modèles depuis 1910: près de 7,5 millions de documents, soit 145 kilomètres linéaires précieusement conservés. Fruits de générations d'inventeurs, d'ingénieurs, d'industriels, de créateurs ou encore d'artistes, ces archives sont d'un intérêt historique et documentaire unique et représentent une source iconographique encore méconnue.

HISTOIRE DU SAC À MAIN - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
HISTOIRE DU SAC À MAIN - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Nous partageons pour la première fois les archives de l'INPI - par exemple, un brevet de sac à main délivré en France en 1864. Sachez que la plupart des sacs à main modernes aux États-Unis et en Europe ont le même ancêtre - un sac à main conçu à Paris, France, comme une - première innovation conçue pour les femmes depuis le XVe siècle.

Historiquement, le sac à main était un accessoire pour les hommes. Le plus ancien sac connu, remonte à plus de 5000 ans et était une pochette portée par un homme, Ötzi the Iceman, - plus connu en France sous le nom d'Hibernatus - pour transporter des pièces ou de l'or. Les premiers Européens utilisaient des sacs à main pour ranger leurs effets personnels nécessaires durant la journée. Les vêtements n'avaient pas de poches jusqu'au XVIIe siècle. La première bourse de luxe pour homme date du début des années 1500 et a été créée en France. Elle était portée attachée à la ceinture. Cette bourse comptait 18 compartiments secrets et représentait un symbole de richesse et de statut pour les aristocrates. Cette belle pochette en cuir avec cadre en fer avait été créée pour la royauté française. Elle est aujourd'hui considérée comme le premier sac de luxe et est présentée au musée Tassen aux Pays-Bas.

LE PREMIER SAC À MAIN 1500 - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
La première bourse de luxe pour homme de l'histoire date du début des années 1500 et a été créée en France -
Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

À partir du XVIe siècle en France, les femmes portaient souvent un fermoir décoratif à la taille avec une série de chaînes attachées, appelées châtelaines. Un nécessaire tels que des ciseaux, des clés et des outils de couture y étaient suspendus.

Fabriquées à partir de métaux précieux, les châtelaines étaient considérées comme des bijoux et des symboles du statut social. Les dames des XVIIe et XVIIIe siècles préféraient porter leurs effets personnels dans de petits sacs à cordons connus sous le nom de réticules en France et d '«indispensables» en Angleterre. En utilisant leurs compétences de broderie acquises dès le plus jeune âge, les Français créaient des motifs d'une grande beauté.

Histoire du sac à main - Trésors INPI - Sacs à main français de 1680-1820 - Metropolitan Museum
Histoire du sac à main - Trésors INPI - Sacs à main français de 1680-1820 - Metropolitan Museum

Le «sac à main» est un accessoire plus grand qui contient des objets que la monnaie, tels que des objets personnels. Le terme «sac à main» a commencé à apparaître au début des années 1900 aux États-Unis, mais en Europe, il est apparu au milieu des années 1800. Initialement, il était le plus souvent utilisé pour désigner les bagages à main des hommes . Les sacs pour femmes sont devenus plus grands et plus complexes au cours de cette même période, et le terme a été attaché à cet accessoire depuis cette époque. À la fin des années 1860, lorsque la mode féminine s'oriente vers l'utilisation de petits porte-monnaie décoratifs, qui évoluent en sacs à main, la mode masculine évolue dans une autre direction.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Premier modèle de sac à main enregistré 1864
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Planche du brevet déposé du sac à main de 1864

Brevet d'invention de 15 ans n ° 1BB déposé le 19.11.1864 par Pierre Perrier pour un genre de fermoir à ouverture invisible, pour porte-monnaie, bourses, sacs, étuis, etc., Archives INPI

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Premier modèle de sac à main enregistré 1864
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Planche du brevet déposé du sac à main de 1864

Le sac à main et la pochette, ont vu le jour en Angleterre pendant la révolution industrielle, en partie en raison de l'augmentation des voyages par chemin de fer. En 1841, l'industriel de Doncaster et entrepreneur de confiserie Samuel Parkinson (connu pour ses confiseries au caramel et au beurre) commanda un ensemble d'étuis et de malles de voyage et insista pour qu'un étui de voyage ou un sac spécial soit conçu pour sa femme après avoir remarqué que son sac à main était trop petit et fait de matériaux qui ne résisteraient pas au voyage.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Premier modèle de sac à main enregistré 1864
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Planche du brevet déposé du sac à main de 1864

Ceux-ci sont désormais exposés au Musée des sacs et bourses d'Amsterdam. HJ Cave a continué à vendre et à faire de la publicité pour les sacs à main, même si de nombreuses critiques ont déclaré que les femmes n'en avaient pas besoin et que des sacs d'une telle taille et d'un matériau aussi lourd «Briseraient le dos des femmes». HJ Cave a cessé de promouvoir les sacs après 1865, se concentrant sur les malles à la place, bien qu'il ait continué à fabriquer des sacs à main pour la royauté.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Premier modèle de sac à main enregistré 1864
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Planche du brevet déposé du sac à main de 1864

Le fonds patrimonial des brevets d'invention et ses dossiers originaux couvrent le XIXe siècle (1791-1901). C'est à travers quelques dépôts de brevets et avec l'inventivité des déposants que l'on observe l'évolution des sacs de dames au XIXe siècle. Les inventeurs du XIXe siècle innoveront principalement en matière de fermoirs et soufflets pour des sacs de dame. Cela s'explique notamment par la dimension technique et obligatoirement «nouvelle» des inventions brevetées. En effet pour qu'un brevet soit valable au XIXème siècle, il doit se différencier des inventions réalisées et apporter quelque chose de nouveau. Les fermoirs et les soufflets font l'objet d'inventions incessantes. Les poignées des sacs sont également l'objet de toutes les attentions, certaines prévoyant justement de renforcer le système de fermeture du sac.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Premier modèle de sac à main enregistré 1864
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE - Planche du brevet déposé du sac à main en 1864

L'aspect pratique du sac n'est pour autant pas oublié, nombreux sont alors les brevets d'invention relatifs aux sacs de voyage pour dames. Cette particularité revient vers le goût de plus en plus précieux pour la maroquinerie de luxe, comme les malles de voyage Louis Vuitton. Cette praticité du sac de dame se décline également dans les différents usages que les inventeurs tentent d'apporter et de perfectionner. On retrouve ainsi, par exemple, un «sac-nécessaire à tiroirs». Les appellations en même temps que les usages se diversifient, plusieurs brevets d'invention sont proposés pour des «cabas» ou des «paniers». Pour l'anecdote, il est intéressant de souligner qu'en 1895 un inventeur va même jusqu'à breveter une «chambre photographique formant sac de dame», c'est-à-dire un petit appareil photographique camouflé dans un sac à main. La photographie se destine alors à toutes les mains, la pratique amateur étant alors en plein essor.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Brevet d'invention de 15 ans n ° 245347 déposé le 23.02.1895 par Bernard Kauffer pour une Chambre photographique formant sac de dame, Archives INPI.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Brevet d'invention de 15 ans n ° 188247 déposé le 21.01.1888 par mademoiselle Fidenciana Alonso Y Portillo pour un sac de sparterie et divers récipients d'espèces différentes, munis de filet ou de toile, avec cordon plombé, utiles au commerce pour le transport de divers objets, Archives INPI.

Le XXe siècle et les grandes maisons de maroquinerie. Les fonds conservés par l'INPI couvrent également les XXe et XXIe siècles. C'est notamment dans le fonds patrimonial des Dessins et Modèles (1910-1995) que l'on retrouve quelques modèles emblématiques des grandes maisons de mode et de maroquinerie. La protection d'un modèle imprime durablement l'identité d'une marque ou d'un créateur.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Ainsi, au XXème siècle ce sont les formes les plus diverses qui s'imposent et le sac à main devient un incontournable des tenues autant qu'il contribue à la renommée des grandes maisons. A la fois utile et esthétique, les créateurs redoublent d'imagination autour de cet objet de mode et du quotidien. C'est ainsi qu'Hermès a introduit la fermeture éclair dans ses sacs à main pour la première fois, un système rapporté aux États-Unis.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Modèle n ° 12856 déposé le 13.08.1925 par E. Hermès pour un sac en cuir avec fermetures à crémaillère, Archives INPI

Hermès. Photographies représentant 2 modèles de sacs cuir avec fermeture à crémaillère. Modèles déposés le 5 mai 1922 au Secrétariat du Conseil de Prud'hommes de Paris (Tissus) sous le N ° 6077. La publicité a été requise le 7 août 1925 par Melle. Blondelet, nouveau mandataire. Le dépôt a été ouvert le 12 août 1925 pour être mis à la disposition du public et du tribunal s'il y a lieu. Les épreuves photographiques de ces modèles, établies par les soins de l'Office National de la Propriété Industrielle, ont été exposées dans la Salle de Communication, à partir du 15 septembre 1925.

La praticité du sac à main ou sac de dame n'est pas pour autant oubliée: le sac à main doit pouvoir contenir tous les effets personnels des femmes. C'est le cas par exemple, de ces sacs à main prévoyant un emplacement spécial pour un parapluie ou une ombrelle, selon la saison, ou pour un miroir.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Jaffe Frères et Wolf. Photographie représentant un modèle de sac de dame dit «la Coquette». Modèle déposé le 13 octobre 1924 au Secrétariat du Conseil de Prud'hommes de Paris (Tissus) sous le N ° 7856. La publicité a été requise le 19 février 1926 par Monsieur René Deeppen nouveau mandataire. Le dépôt a été ouvert le 1er mars 1926 pour être mis à la disposition du public et du tribunal s'il y a lieu. L'épreuve photographique de ce modèle, établie par les soins de l'Office National de la Propriété Industrielle, a été exposée dans la Salle de Communication, à partir du 12 mars 1926.

Modèle n ° 13516 déposé le 13.10.1924 par la Société JAFFE FRERES ET WOLF pour un sac de dame «La Coquette», Archives INPI

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

BRANDCHAFT FRERES. Photographie représentant un modèle de sac de dame avec parapluie et ombrelle. Modèle déposé le 13 novembre 1928 au Secrétariat du Conseil de Prud'hommes de Paris (Section des Tissus) sous le N ° 11482. La publicité a été requise par la déposante le 4 avril 1929. Le dépôt a été ouvert le 18 avril 1929 pour être mis à la disposition du public et du tribunal s'il y a lieu. L'épreuve photographique de ce modèle, établie par les soins de l'Office national de la propriété industrielle, a été exposée dans la salle de communication, à partir du 30 avril 1929.

Modèle n ° 17918 déposé le 13.11.1928 par la SOCIETE BRANDCHAFT FRERES pour un Sac de dame avec parapluie et ombrelle, Archives INPI.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

La fantaisie, voire l'excentricité ne manquent pas: plusieurs modèles conservés par l'INPI témoignent de l'inventivité et de l'imagination des créateurs.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Pierre Widmer, fabricant de sacs pour dames. Photographie représentant un modèle de sac de dame (n ° 10) compris dans un dépôt de 30 modèles. Modèles déposés le 17 janvier 1930 au Secrétariat du Conseil de Prud'hommes de Paris (Tissus) sous le N ° 12486. La publicité a été requise le 15 novembre 1930 par Monsieur G. Patry, nouveau mandataire. Le dépôt a été ouvert le 17 novembre 1930 pour être mis à la disposition du public et du tribunal s'il y a lieu. L'épreuve photographique de ce modèle a été exposée dans la salle de communication, à partir du 19 novembre 1930. N ° 10 Ce modèle peut être fonctionné en toutes matières, toutes dimensions et tous coloris.

Modèle n ° 20134 déposé le 17.01.1930 par P. Widmer pour un Sac de dame, Archives INPI.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Mme Jane Lambert. Modèle de sac à main pour dame recouvert de coquillages de nacre. Modèle déposé le 4 mai 1922 au Secrétariat du Conseil de Prud'hommes de Paris (Métaux) sous le N ° 13.300. La publicité a été requise par la déposante le 4 mai 1922. Le dépôt a été ouvert le 10 mai 1922 pour être mis à la disposition du public et du tribunal s'il y a lieu. L'épreuve photographique de ce modèle, établie par les soins de l'Office National de la Propriété Industrielle, a été exposée dans la Salle de Communication, à partir du 27 mai 1922. blanc ou en toutes couleurs.

Modèle n ° 9292 déposé le 04.05.1922 par Mme LAMBERT, née Jane BERTRAND pour un Sac à main pour dame recouvert de coquillages de nacre, Archives INPI.

Au fil du siècle, des déposants célèbres ou inconnus protégeront leurs inventions et leurs modèles, certains emblématiques devenant des «it-bags» comme le «Pliage» de la Maison Longchamp.

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE. Maison Longchamp
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE. Maison Longchamp

Dessin n ° 951759 déposé le 22.03.1995 par Philippe Cassegrain (Maison Longchamp) pour un Sac, Archives INPI

Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE
Histoire du sac à main - Trésors INPI par RUNWAY MAGAZINE

Archives INPI. Photographie supplémentaire : Archives du Metropolitan Museum ; FREJA (1884-1886), LE MONITEUR DE LA MODE (1880-1890), LES MODES PARISIENNES (1870-1890), LA MODE FRANÇAISE (1870), LA MODE ILLUSTREE (1880).



Publié de Runway Revue, Paris, France.