Louis Vuitton Automne-Hiver 2023-2024

Louis Vuitton Automne Hiver 2023-2024 Homme. Article d'Eleonora de Gray, rédactrice en chef de RUNWAY MAGAZINE. Avec l'aimable autorisation de Louis Vuitton.

Une histoire fabuleuse et artistique a été racontée par un groupe de créatifs. Louis Vuitton perpétue cette nouvelle tradition. Voir tous les gros plans et détails de cette collection ICI

Oh… Attendez une minute, même si ce n'était pas dans le communiqué de presse, nous l'avons eu un jour plus tard, cette collection a en fait été réalisée par un New-Yorkais Colm Dillane, propriétaire de la marque EnfantSuper. Qui a également présenté sa collection (en quelque sorte) lors de cette semaine de la mode à Paris. C'était en effet un "total shitshow", comme certains l'ont dit, rempli de blagues grossières, crues, sales et mauvaises. "Il y avait des blagues grasses, des blagues sur la cocaïne, des blagues gay, des blagues sur les Noirs, des blagues sur les femmes, des blagues sur la diversité, des blagues françaises, des blagues italiennes, des blagues Balenciaga et beaucoup, surtout des blagues méchantes sur KidSuper." (Luc Leitch)

Est-ce que quelqu'un a vraiment rigolé ?… Beaucoup sont partis… 1500 personnes attendaient dans la rue depuis plus de 2h à -1C. Des « invités » se sont mis à jeter des briques dans les vitrines du Casino de Paris où devait se dérouler le spectacle… La police est arrivée…

Shitshow et les sirènes de police accueillent le nouveau directeur artistique de Louis Vuitton Homme – Colm Dillane, KidSuper. Imaginons que chaque défilé Louis Vuitton ne soit désormais qu'un autre show de merde ivre, vulgaire, grossier, grossier et sale… Bon achat à tous ! C'est donc une nouvelle institution culturelle de Louis Vuitton ???!!!!

Le talent n'est pas tout. Les valeurs humaines sont plus importantes, s'il y a un choix donné. Et surtout quand il s'agit de marque de luxe.

7 Louis Vuitton Automne Hiver 2023 2024 Mode Homme Runway Magazine

8 Louis Vuitton Automne Hiver 2023 2024 Mode Homme Runway Magazine

9 Louis Vuitton Automne Hiver 2023 2024 Mode Homme Runway Magazine

10 Louis Vuitton Automne Hiver 2023 2024 Mode Homme Runway Magazine

11 Louis Vuitton Automne Hiver 2023 2024 Mode Homme Runway Magazine

12 Louis Vuitton Automne Hiver 2023 2024 Mode Homme Runway Magazine

Communiqué de presse

Collectif créatif

La connectivité est le catalyseur de la créativité. Louis Vuitton est porté par une communauté de créatifs, dont les individualités, les talents et les expériences convergent dans les dialogues artistiques continus qui se déroulent sur son runways. La collection Homme Automne-Hiver 2023 s'appuie sur cette base dans la curation d'un collectif créatif. Conçue par le Louis Vuitton Studio Prêt-à-Porter Homme, la collection s'inspire des idées et des concepts du designer américain Colm Dillane, tandis que la scénographie du spectacle et son prélude cinématographique sont réalisés par les cinéastes français Michel Gondry et Olivier Gondry. Ils entament une conversation avec le styliste sierra-léonais Ibrahim Kamara et la directrice artistique ukrainienne Lina Kutsovskaya, tous deux collaborateurs de longue date de la Maison. Rejoint par la chanteuse espagnole Rosalía, qui sert de commissaire musical et se produit pendant le spectacle, le groupe de créatifs active une connectivité fondée sur les pierres angulaires du Louis Vuitton Studio Prêt-à-Porter Homme : la conviction que les piliers de Louis Vuitton - création, savoir-faire et sens du spectacle - ont le pouvoir de déplacer, de connecter et d'unir leurs publics dans le monde entier.

Grandir

L'unité est forgée par la familiarité. Au cœur du défilé Homme Automne-Hiver 2023 se trouve l'histoire la plus racontée : grandir. Historiquement ancrés dans la génétique artistique du Louis Vuitton Studio Prêt-à-Porter Homme, les rites de passage de l'enfance à l'adolescence et à l'âge adulte sont des circonstances qui nous relient tous. Dans la Cour Carrée du Louvre, Michel Gondry et Olivier Gondry construisent une maison des âges dans laquelle se déroulent les premières étapes de la vie d'un garçon. Pièce par pièce, les moments formateurs de notre éducation - du monumental au quotidien - se déroulent dans des scènes familières enregistrées par une curation musicale en direct de Rosalía. Ils sont imprégnés de souvenirs de l'enfance des frères Gondry : la chambre qu'ils ont partagée en grandissant, l'excitation de la décorer et le papier peint qu'ils ont recouvert de griffonnages avant qu'il ne soit remplacé. Capturée dans un prélude cinématographique qui ouvre le spectacle, leur histoire culmine à l'âge adulte, façonnée par les souvenirs et les expériences des premières étapes de la vie, et l'enfant intérieur qui reste éternellement présent.

Vêtements de vie Louis

Connecté par leurs expériences partagées - du banal au bouleversant - le Louis Vuitton Studio Prêt-à-Porter Homme détecte dans les prémisses formatrices de la collection le sentiment adolescent de vouloir, ou parfois de devoir, grandir vite. L'expérience - réévoquée chaque fois que des événements importants se produisent plus tard dans la vie - se matérialise dans une silhouette de couture simulée et mature qui rappelle l'idée d'un jeune homme de la masculinité paternelle. Inspiré librement des souvenirs millénaires du studio, il coupe une ligne carrée mais fluide également projetée dans les vêtements de travail et de sport : une forme traditionnellement « virile » imprégnée de l'esprit de l'enfant intérieur. Les vêtements sont ornés d'impressions abstraites de carreaux qui incarnent le look vestimentaire adulte, certains informatisés comme s'ils étaient vus à travers l'objectif des années 1990 du premier digital-génération adolescents. L'idée évolue dans des captures d'écran floues sur tous les vêtements, une notion figurative qui fait écho dans des sentiments écrits générationnellement relatables : "vision floue d'un avenir radieux" et "AVENIR FANTASTIQUE ?"

Vision trouble

En tant que membres de la première génération élevée sur la super-connectivité, le Louis Vuitton Studio Prêt-à-Porter Homme enquête et évalue l'impact de la digital âge. Les pensées se reflètent dans les motifs, les techniques et les fabrications de la couture, des vêtements de travail et des vêtements d'extérieur qui font référence à la télévision, au cinéma, au cyberespace, aux écrans et aux caméras. Il se manifeste dans des conceptions illusoires telles qu'un motif crypto qui ressemble à un codage crypté, dans une broderie TV hallucinante faite de perles et de paillettes, ou un motif Apple TV avec des rendus pixélisés indistincts du fruit entouré de bruit blanc. Les costumes et les jeans sont encodés avec un fil-chenille très texturé qui forme une image agrandie d'un œil visible uniquement à travers l'objectif d'un appareil photo. Les images floues interprétées en jacquard évoquent l'impression d'un mouvement trop rapide pour être capturé par la caméra. Les graphismes sur cuir rappellent les affiches du vieux Hollywood tandis que les paysages de scènes de films imaginaires sont façonnés en jacquards avec des sous-titres en fil coupé.

Digital empreintes

L'accent mis par la collection sur la génération informatisée et la connexion humaine donne une idée des empreintes que nous laissons dans la vie : l'impact que nous avons sur les personnes qui nous entourent et les preuves - que ce soit digital, physique ou émotionnel - qui documente l'existence de notre caractère et de notre influence. A côté des motifs informatisés de la collection, l'étude se manifeste dans des costumes, des sacs et des mouchoirs créés avec Colm Dillane, structurés à partir de fragments de cuir imprimés de scans de lettres réelles écrites par les membres du Studio dans la multitude de langues de leurs nationalités. La notion de ce qui reste est encore interprétée dans un costume en maille imaginé avec Colm Dillane, dont les fils se déroulent point par point au fur et à mesure qu'ils traversent l'édifice de vie de Michel Gondry et Olivier Gondry, laissant derrière eux une trace documentaire. Les clins d'œil à l'ère de la connectivité sont explorés plus en détail dans des sacs photo qui filment leur environnement pendant qu'ils sont transportés sur le runway.

Visages de la vie

La paréidolie est la volonté de voir des visages illusoires dans des objets et des éléments sans visage. Stimuli humain vital, l'impulsion est implantée dans notre cerveau comme un moyen de recherche constante de connectivité. Que nous nous promenions dans une galerie de portraits ou que nous parcourions les réseaux sociaux media, peu de visuels ont plus d'effet sur nous que les visages. S'appuyant sur les thèmes de la collection, à savoir la collectivité et la connectivité, le Louis Vuitton Studio Prêt-à-Porter Homme applique cette théorie aux vêtements et accessoires, projetant des yeux magnifiés - l'ultime créateur de liens - sur la confection et les vêtements de travail. Créé avec Colm Dillane, le camouflage construit à partir de patchwork révèle les contours des visages dans une paréidolie appliquée aux costumes et vestes utilitaires qui intègrent également le logo de la Maison. Les œuvres d'art de visages non identifiés peints par le designer sont transformées en imprimés et adaptées avec des couches abstraites de Monogram dans un costume, un manteau, des chaussures et des sacs. Garçonnes et surréalistes, elles tirent un trait sur la sensibilité mise en scène par Michel Gondry et Olivier Gondry dans le prélude cinématographique et l'orchestration du spectacle.

Voir tous les looks Louis Vuitton Automne 2023-2024 Homme



Envoyé de Louis Vuitton, Paris, France.